Quelques phrases banales de nutritionnistes ou médecins en tous genre, lancées à la ronde - ou à ses congénères, parfois - au cours de ses innombrables visites...

- Que les choses soient claires, vous ne serez jamais top model. Ah ?

- Mon dieu mais vos jambes sont de vrais poteaux ! Vous avez au moins trois kilos de flotte dans les cuisses, là. Ah quand même...

- Non seulement vous êtes lourde, madame, mais vous êtes surtout très grasse. Et pan!...

- Vous êtes typiquement gynoïde. (puis, devant l'air paniqué de la ronde qui se demande si c'est incurable: "autrement dit, vous avez la forme d'une poire".) Finalement, je préfère qu'on en reste à gynoïde...

- Il faut que vous compreniez bien: c'est TOUTE VOTRE VIE qu'il faudra faire attention.

- En deux mois vous avez perdu 500 gr. Ce n'est vraiment pas assez. Vous avez multiplié les écarts, là, hein ? Si, si mademoiselle. Ce n'est pas la peine de me mentir, je le vois. Vous avez repris trois centimètres de tour de ventre.

- Pour votre tablier ventral, malheureusement, il n'y a que la chirurgie. Tablier ventral.. miam.

- Vous êtes grosse depuis vingt ans, alors il ne faut pas non plus espérer tout perdre en deux mois.

- Avec vos antécédents, il y a de fortes chances que vous ayez déjà du cholestérol. Et dans dix ans, ce sera le diabète. Où est la fenêtre, qu'on en finisse tout de suite?

- A 30 ans, votre corps brûle déjà beaucoup moins d'énergie qu'à 20. Sachant qu'à partir de 50 ans, une femme normale a naturellement tendance à grossir, je vous laisse imaginer ce qui vous attend... J'imagine, j'imagine...

- "Vous savez mademoiselle, il n'y a pas de secret. Pour maigrir il faut manger moins. A Auschwitz, il n'y avait pas de gros."... Classe et approprié.