10 octobre 2006

La grossesse c'est trop fashion, suite

Après vous avoir lues hier et avoir à mon tour pouffé de rire, je me suis dit que je n'avais finalement pas tout dit sur ce sujet inépuisable. Je vais être cette fois-ci plus sérieuse. Parce que bon, c'est bon de rire parfois, certes, mais il faut aussi savoir raison garder. De temps en temps. Si. C'est comme ça, je suis navrée, ce n'est pas négociable, vous ne m'entrainerez pas sur les pentes glissantes des blagues graveleuses. Je suis tout à fait et absolument capable d'écrire un post sans parler ni de sexe, ni de caca ni de... [Lire la suite]
Posté par Caroline71 à 07:05 - - Commentaires [42] - Permalien [#]

25 février 2006

La vérité sort de la bouche des enfants

Mère et fille... - Maman... - Oui ma chérie ? - Tu es belle. - Merci mon ange. - Maman... - Oui trésor ? - Tu est la plus gentille des mamans et je t'aime. - Moi aussi mon amour. - Maman... - Oui mon chaton ? - Tu es la plus jolie des princesses - Et toi tu es ma petite reine, mon ange, allez, dors maintenant - Maman ? - Oui... - Quand même... la maman de Léa est moins grosse que toi.
Posté par Caroline71 à 10:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 février 2006

Le creux d'un poignet...

Quand son petit garçon et sa petite fille sont nés, la ronde était endormie. On a ouvert son ventre et sorti ses bébés sans qu'elle ne ressente quoi que ce soit. Et quand elle s'est réveillée, le samu les emmenait dans un hôpital pour prématurés. Elle ne les a pas vus. Elle a juste eu le temps de passer sa main par une fenêtre de la couveuse et d'effleurer le poignet de son fils. Il a frémi et tourné la tête vers elle. Ce fut tout. Voilà son seul souvenir de ce jour où ses enfants son nés. Son doigt caressant un poignet de soie.... [Lire la suite]
Posté par Caroline71 à 18:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 février 2006

Lacher prise

Et puis un jour, son corps qui avait été si vaillant, vacilla. Etait-ce son ventre qui ne parvenait plus à les porter ou étaient-ce ses petits qui avaient décider de le quitter ? On ne peut pas savoir ces choses là, c'est un secret à jamais gardé. Toujours est-il qu'il était trop tôt, et qu'une autre manche allait se jouer pour eux, loin de l'abri maternel. La ronde venait d'apprendre qu'être mère, c'était accepter de lacher prise...
Posté par Caroline71 à 19:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2006

La couvade

La ronde passa des mois allongée, à couver. Autour d'elle, on louait son calme et sa patience. Ce que ses proches n'avaient pas l'air de comprendre, c'est qu'elle n'aurait échangé sa place contre rien au monde. Elle savourait au contraire chaque seconde de cette parenthèse enchantée. Cette pause hors du temps ne lui coûtait aucun effort, tant son corps n'aspirait qu'à la survie de ses bébés. Plus elle grossissait, plus elle s'épanouissait. Elle était trois et ne faisait plus qu'un. Lorsque l'homme posait sa main sur ce ventre... [Lire la suite]
Posté par Caroline71 à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2006

Fertile

Elle était pleine et belle. Elle était mère nourricière et terre d'asile, fertile. Pour la première fois, son ventre était objet de fierté. Elle se sentait grosse d'amour. Les regards des autres femmes étaient envieux comme ils ne l'avaient jamais été.
Posté par Caroline71 à 15:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 février 2006

Double promesse

Et comme pour prouver que ses hanches n'étaient pas rondes pour rien, ce n'est pas un bébé qui commençait à grandir en elle, mais deux. Son ventre devenait une maison, et son corps se faisait accueillant. L'heure de la réconciliation avait sonné.
Posté par Caroline71 à 10:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 février 2006

Une promesse de vie

Une semaine, deux semaines, trois semaines, et puis quatre, cinq... La ronde ne répondant pas aussi bien que prévu à la diète, monsieur Protéines n'en finissait pas de prolonger la cure. La ronde ne pensait plus qu'à une chose: manger. Ce qu'elle avait mangé, ce qu'elle mangerait, ce qu'elle rêvait de manger. Et cette obsession semblait l'empêcher de maigrir autant qu'elle aurait dû. Elle pesait inlassablement les rares aliments que le médecin réintroduisait petit à petit dans son alimentation. Elle dégustait le plus longtemps... [Lire la suite]
Posté par Caroline71 à 15:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]