Hier, profitant de quelques heures volées en amoureux - vive les anniversaires des petits copains - nous sommes allés voir Marilyn. Nous pensions nous rendre à une simple exposition au Musée Maillol, exposition d'ailleurs largement reprise dans la presse et sur les blogs, notamment chez Deedee.

Seulement voilà. Marilyn shootée douze heures durant dans un hôtel chic de L.A, deux mois avant sa mort, par Bert Stern, ça donne ça:

stern03

Marilyn nue sur le lit - Tirage couleur - 48,3 x 48,3 cm
© Bert Stern

Alors forcément, plus de cinquante clichés plus tard, nous étions tout simplement en émoi. Emus, émoustillés, excités, échauffés, troublés, bouleversés. La vamp est fatiguée, maquillée d'un simple trait d'eye liner, manifestement saoule et le ventre bardé d'une cicatrice jusque là jamais montrée. On devine une tension sexuelle extrème entre elle et son photographe, on palpe une sensualité désespérée.

La petite histoire dit que la femme de service trouva après la séance une chambre jonchée de bouteilles de Dom Pérignon vides et des draps froissés.

Marylin est morte la veille de la parution des photos dans Vogue. On dit aussi qu'elle appela Bert Stern - qu'elle n'avait finalement vu qu'une poignée d'heures - avant de disparaitre.

Fondation Dina Vierny-Musée Maillol
Métro : Rue du Bac
Du 29 juin au 30 octobre 2006, de 11h à 18h
61 rue de Grenelle
75007 PARIS