C'est l'histoire d'une femme qui saigne. Des flots ininterrompus depuis des mois, sans qu'aucun médecin ne comprenne. C'est l'histoire d'une femme qui pense que ce sang la rend folle, et qui va comprendre petit à petit que ces écoulements ne sont que l'expression de sa folie. C'est l'histoire d'une femme qui part à la découverte d'elle-même grâce à la psychanalyse. C'est l'histoire d'un sauvetage et d'une renaissance.

mariecardinal

"Les mots pour le dire". J'ai découvert ce livre par Julie, dont je ne saurais que vous recommander encore et encore la lecture du blog, intitulé "Tout ce que j'aimais". J'ai dévoré ce petit ouvrage, comme on dévore un roman policier. Cette histoire n'est pas la mienne et pourtant, une porte s'est ouverte en moi.

Non seulement Marie Cardinal, l'auteure, parle avec une honnêteté et une simplicité incroyable de son long cheminement - sept ans - vers le recouvrement de la raison, mais elle fait en plus preuve d'une véritable poésie lorsqu'elle évoque l'Algérie et les souvenirs de son enfance. Pas à pas, on comprend avec elle pourquoi au fond de son ventre la "chose" a pris racine. Et à chaque révélation, on a la sensation qu'un noeud se défait aussi en nous. Bref, je ne trouve pas les mots, peut-être parce que cette lecture est trop récente. Mais je ne saurais que vous inviter à vous plonger dans ce petit livre, de ceux qui comptent et qui restent.

Mais peut-être l'avez-vous déjà fait, parce qu'à mon grand étonnement, moi qui n'avais jamais entendu parler de cet ouvrage - alors que je suis plutôt du style bouffeuse de bouquins - je découvre, en en parlant autour de moi, que bon nombre d'amis et de proches l'avaient déjà lu.